Un siècle de psychométrie et de psychologie

Un siècle de psychométrie et de psychologie : EAP. par Denise GUYOT et Robert SIMONNET. préf. Marcel TURBIAUX, L’Harmattan, 2008.

Paru en 2008 cet ouvrage recense près de 400 tests papier crayon, instruments et appareils en écrivant l’histoire des Etablissements d’applications techniques . EAP.

Époque fantastique que celle du XXe siècle, qui, une soixantaine d’années après la naissance de l’ère industrielle, accéda, d’abord, à une meilleure adaptation de l’homme à son métier par l’intermédiaire de la psychologie, puis, plus tard, par des progrès technologiques importants, grâce à 1’ergonomie, une meilleure adaptation du travail à l’homme.

Les EAP y participèrent, se déplaçant dans différentes parties du monde pour promouvoir, ce que la France, mais aussi d’autres pays d’Europe, mettaient en place pour, en premier lieu, réduire, puis, ensuite, supprimer  « 1’esclavagiste industriel ». Épopée sans précédent dans le domaine des sciences humaines.

La psychotechnique, devenue la psychologie appliquée, s’intégra dans la notion de science. Les psychologues contribuèrent, par leurs recherches et leurs études, à concevoir les tests qui aidèrent à mettre en place ce qu’on pourrait appeler le   « mieux commun des individus dans leurs métiers ou professions », ainsi qu’une meilleure orientation, tant scolaire que professionnelle.

Les EAP sont à la psychologie ce que le sphinx est à la civilisation des pyramides, l’élément indispensable d’une culture qui fera date.

Denise GUYOT (1914-2016) orientée dès son adolescence, par son père, vers les sciences humaines, consacra sa vie à  parfaire ce  qu’il avait créé : les EAP (les établissements d’applications psychotechniques). Directeur d’une entreprise et psychologue, réussissant à mener de front cette double fonction, elle résume parfaitement  par cet ouvrage la réussite d’un parcours international qui n’était pas acquis au  départ.

Robert SIMONNET, sans jamais se départir de l’esprit qui était celui des EAP, par sa double formation d’ingénieur et de psychologue du travail, réussira à adapter les progrès techniques de l’époque moderne, comme par exemple la ‘Psycho-Informatique’, un genre ‘d’Intelligence Artificielle (IA)’, à l’ensemble des productions de l’entreprise, tout en se consacrant à son rayonnement.

Ce livre remémore un vécu peu ordinaire.

SOMMAIRE

Préambule

Préface

CHAPITRE I

Les méthodes expérimentales au service de l’adaptation de l’homme à son métier (1927-1944)

Après qu’Edouard Toulouse, Henri Piéron, J.M. Lahy, Henri Laugier, se soient attachés à améliorer les techniques de la psychologie expérimentale, Gaston Guyot et J.M. Lahy donnent naissance aux Etablissements d’applications psychotechniques (E.A.P.)

Ce chapitre rend compte de la volonté de deux hommes qui, par l’organisation de l’Entreprise, la production et de la commercialisation de matériel de psychologie, hautement performant grâce aux études réalisées conjointement avec les Laboratoires de psychologie,  permettront à la France d’être reconnue mondialement dans ce domaine.

Chapitre II

Les méthodes scientifiques, associées aux données expérimentales, consolident l’intérêt de la psychologie appliquée (1945 – 1972)

Charles Spearman, Louis Leon Thurstone, Raymond Bonnardel, chacun avec une démarche scientifique qui lui est propre, va concourir à l’escalade du principal sommet de la psychologie ; la psychométrie.

Ce chapitre laisse apparaître les bases scientifiques qui ont permis de faire évoluer l’Entreprise, tant sur le plan technique que sur le plan commercial, afin de rendre leurs productions fiables et accessibles financièrement. La qualité de cette gestion lui aura permis d’atteindre une reconnaissance qui sera à l’échelle de la planète.

Chapitre III

L’informatique au service de la validité du pronostic de réussite (1973 – 1995)

Les psychologues de l’INETOP, Jacques Brémond, Victor Kouteynikoff, Pierre Goguelin  et bien d’autres, suivirent, mathématiquement et statistiquement, le chemin tracé par leurs prédécesseurs, afin de donner à cette science les compléments d’informations indispensables pour la parfaire.

Ce chapitre relate, entre autres, ce qu’aura été l’apport des ‘batteries psycho-informatiques’ quant à l’analyse des données. La sensibilité des interprétations des résultats ainsi obtenue conduira à un meilleur pronostic de réussite, comme par exemple, avec le polyréactiographe, l’évaluation des premiers cosmonautes français.

ANNEXES

I       Références

II      Index alphabétique des auteurs de tests

III   Index alphabétique des personnes citées (hors auteurs)

IV    Index chronologique, par année, des auteurs de test

V      Index alphabétique des tests par sigles

VI     Index alphabétique des tests par nom

VII    Classement des domaines d’évaluation des tests

VIII  Index des livres publiés par les EAP

IX    Index chronologique, par année, des activités des EAP

X     Index des 74 photos

XI    Sommaire

Pour commander en ligne : http://www.editions-harmattan.fr

Vous pouvez aussi commander cet ouvrage chez votre libraire habituel

FRANCES Robert

Le lien suivant envoie vers un extrait de vidéo sur la perception visuelle proposé par l’Institut national de l’audiovisuel INA. L’enregistrement date de 1968.

Robert FRANCES

L’extrait dure un peu plus de 5 minutes et il est possible de télécharger l’intégralité de la vidéo pour 2€99 au moment où nous mettons ce lien en ligne. Ont participé à ce travail : JEAN BEUCHET, Robert FRANCES et JEAN PIAGET

PIAGET Jean

Le lien suivant envoie vers un extrait de vidéo sur la perception visuelle proposé par l’Institut national de l’audiovisuel INA. L’enregistrement date de 1968.

Jean PIAGET

L’extrait dure un peu plus de 5 minutes et il est possible de télécharger l’intégralité de la vidéo pour 2€99 au moment où nous mettons ce lien en ligne. Ont participé à ce travail : JEAN BEUCHET, Robert FRANCES et JEAN PIAGET

FRAISSE Paul

Le lien suivant envoie vers un extrait de vidéo sur la perception proposé par l’Institut national de l’audiovisuel INA. L’enregistrement date de 1966.

Réalisé avec la collaboration scientifique de Paul FRAISSE

L’extrait dure un peu plus de 6 minutes et il est possible de télécharger l’intégralité de la vidéo pour 2€99 au moment où nous mettons ce lien en ligne.

Colloque LAHY

Jeudi 15 novembre 2018 

De 9hà17h
Pavillon de l’Horloge, 1er étage, Salle F, Centre Hospitalier Sainte-Anne
1, Rue Cabanis – 75014 Paris

Colloque LAHY J-M. Lahy et ses archives : retour à sainte-Anne

organisé par
le Groupe de Recherche et d’Etude sur l’Histoire du Travail et de l’Orientation (GRESHTO) – Centre de Recherche sur le Travail et le Développement (CRTD) du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)
et
le Musée d’histoire de la psychiatrie et des neurosciences du CH Sainte- Anne avec le service Bibliothèques & Documentation du GHT Paris – Psychiatrie & Neurosciences.

MEYERSON Ignace

meyerson

Ignace MEYERSON (1888-1983)

 

La quasi-totalité des archives d’Ignace Meyerson a été déposée en 1992 aux Archives nationales, site de Fontainebleau. Le lien permet d’accéder à une brève notice biographique d’Ignace Meyerson et à une description sommaire du contenu des 67 cartons de ce fonds (cote 521AP). Actuellement, un inventaire détaillé sous forme papier du contenu de chaque carton est consultable au service des archives de l’Institut Pasteur et à la bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie (cote YG0 352 ARCHIV).

Les archives ont été transférées au nouveau site des Archives Nationales, Pierrefitte-sur-Seine , et la cote de consultation est devenue 19920046/1 à 19920046/67.

Par ailleurs, un petit fonds d’archives est conservé à l’Institut Pasteur, Pôle Archives de la Médiathèque, 28 rue du Docteur Roux, Paris 75015. En effet entre 1927 et 1938, Ignace Meyerson avait mené, avec Paul Guillaume, des recherches sur l’intelligence et l’usage de l’instrument chez les primates, à l’Institut Pasteur et au Museum d’histoire naturelle. L’inventaire de ce fonds peut être consulté en suivant le lien : Archives Institut Pasteur ou renseignements. Ce fonds contient notamment un dvd du film de Lucienne François-Franck, Singerie de l’Institut Pasteur 1927-1928. Enfin, 130 lettres adressées par Ignace Meyerson à Henri Piéron entre 1913 et 1959 se trouvent dans le fonds Piéron, déposé aux Archives Nationales (cf. fiche Henri Piéron)

La bibliothèque personnelle d’Ignace Meyerson (environ 12 000 volumes) a été léguée en 1993 par sa compagne, Mme Claire Bresson, à l’Université de Paris Est Créteil Val de Marne. Une salle lui a été consacrée. On trouvera sur le site de l’université un Espace Meyerson donnant de nombreuses informations sur le fonds, la biographie et la bibliographie de et sur Meyerson, ainsi qu’un intéressant album photo.

Publication : Pizarroso López  Noemí , Ignace Meyerson, Paris, Les Belles Lettres, 2018

 

Fiche rédigée par Régine PLAS

H. Pieron (1881-1964)

  

Henri Piéron (1881-1964) –

Psychologie, orientation et éducation, Broché  – 11 juillet 2016, Octares Editions,

Laurent Gutierrez, Jérôme Martin et Régis Ouvrier-Bonnaz

IntroductionInterroger l’œuvre d’Henri Piéron, une question d’actualité ?

Laurent Gutierrez, Jérôme Martin et Régis Ouvrier-Bonnaz

CHAPITRE 1 – HENRI PIÉRON ET LA PSYCHOLOGIE SCIENTIFIQUE

Henri Piéron, élève et digne successeur d’Alfred Binet ?

Alexandre Klein

La psychologie et la psychopathologie d’Henri Piéron au laboratoire de la Sorbonne

Serge Nicolas et Yannick Gouden

 Henri Piéron et Marcel Mauss en 1924 :

identification des aptitudes ou variabilité des acquis de l’expérience ?

Actualité d’une confrontation

Bernard Prot

Le garde-frontière de la psychologie – Henri Piéron et la métapsychie

Renaud Evrad et Stéphane Gumpper

La rhétorique de l’histoire – Henri Piéron, historien et archiviste de la psychologie

Jérôme Martin

CHAPITRE 2 – HENRI PIÉRON ET LA PSYCHOLOGIE APPLIQUÉE

L’orientation professionnelle selon Henri Piéron, une utopie ?

Michel Huteau

 Henri Piéron au 41 de la rue Gay-Lussac (1928-1962)

Régis Ouvrier-Bonnaz

 L’école française de psychotechnique et la mesure scientifique de la valeur professionnelle

Marco Saraceno

 Henri Piéron et les résultats des premières études docimologiques :

quelle pertinence au début du XXIe siècle ?

Philippe Chartier

 Henri Piéron : un militant de la réforme de l’enseignement ?

Laurent Gutierrez

 La légitimation contrariée du métier de conseiller d’orientation professionnelle (1880-1959)

Paul Lehner

 CHAPITRE 3 – PIÉRON, FIGURE INTERNATIONALE DE LA PSYCHOLOGIE

 La correspondance d’Henri Piéron : éclairages sur ses réseaux belges

Sylvain Wagnon

 La place d’Henri Piéron dans la psychologie appliquée espagnole (1900-1940)

Angel C. Moreu

 « Oh, ce sommeil ! » Correspondance entre Edouard Claparède et Henri Piéron (1900-1940)

Martine Ruchat

 La place d’Henri Piéron et de la psychologie expérimentale française dans la psychologie argentine

Maria Andrea Piñeda

 L’œuvre d’Henri Piéron en Italie dans les pages de la Rivista di Psicologia (1906-1936)

Glauco Ceccarelli

 L’apport d’Henri Piéron dans le développement de la psychologie au Brésil (1920-1950)

Carolina Bandeira de Melo et Régina Freitas

 PostfaceLa contribution d’Henri Piéron à l’édification de la psychologie scientifique et de l’orientation professionnelle

Jean-Luc Bernaud

 Présentation de l’éditeur

Henri Piéron a incarné la psychologie scientifique aussi bien en France qu’à l’étranger pendant plus d’un demi-siècle (1912-1964). Aujourd’hui, force est de constater qu’il est tombé dans une semi-clandestinité. Les travaux relativement restreints qui lui sont consacrés suffisent à s’en convaincre. Dès lors, comment expliquer ce paradoxe ? Cet ouvrage, en revenant sur le parcours de ce « leader incontesté de l’institutionnalisation de la psychologie en France », souhaite faire la lumière sur les différentes facettes de celui qui occupa la chaire de physiologie des sensations au Collège de France durant près de trente ans (1923-1951). Au-delà de cette assise institutionnelle, les études contenues dans cet ouvrage reviennent sur l’extraordinaire activité de ce scientifique de renommé internationale dont les idées firent école dans de nombreux pays. Il est également montré comment l’intervention de Henri Piéron fut décisive dans la création et le développement de l’orientation professionnelle. Son engagement au sein des associations militantes pour une réforme démocratique de l’enseignement à laquelle il croyait résolument est également abordé en vue de mieux cerner l’originalité et l’étendue de son oeuvre.

Biographie des auteurs

Laurent Gutierrez, maître de conférences en Sciences de l éducation à l université de Rouen est membre du laboratoire Civiic. Ses recherches se concentrent sur l histoire des réformes de l enseignement en France depuis la fin du XIXe siècle. Jérôme Martin, docteur en Histoire contemporaine de l université de Paris 4-Panthéon Sorbonne et chercheur associé au GRESHTO – EA4231 du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD) du Cnam, travaille sur l histoire de l orientation professionnelle et scolaire et des usages de la psychologie dans l école. Régis Ouvrier-Bonnaz, chercheur honoraire, coordonne les travaux du GREHSTO du Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD – EA4231) du Cnam. Ses travaux portent sur l histoire conjointe du travail et de l orientation. Liste des contributeurs : Jean-Luc Bernaud, Glauco Ceccarelli, Philippe Chartier, Renaud Evrard, Yannick Gounden, Laurent Gutierrez, Stéphane Gumpper, Michel Huteau, Alexandre Klein, Paul Lehner, Jérôme Martin, Carolina S. Bandeira de Melo, Angel C. Moreu, Serge Nicolas, Régis Ouvrier-Bonnaz, Maria Andrea Piñeda, Bernard Prot, Martine Ruchat, Marco Saraceno, Sylvain Wagnon.

La Psychométrie

 

La psychométrie

Évaluation et pronostic
par les tests de psychométrie

 Robert et Denise Simonnet-Guyot

L’HARMATTAN

 Collection « Psychologie du travail et ressources humaines »

ISBN : 978-2-343-10167-5 • 30 € • 292 pages

 

Le contenu de cet ouvrage est sous-tendu par une quête incessante de photos d’épreuves de psychométrie perdues puis retrouvées parmi de nombreux documents d’archives.

Robert et Denise Simonnet-Guyot, qui ont eu la chance de vivre une grande partie de cette époque, étaient à même de pouvoir donner une signification à tous ces objets que sont ces tests.

Ils peuvent être comparés à des archéologues, mettant au jour le champs de ruine de la psychologie appliquée et découvrant que des auteurs hautement qualifiés comme H.Piéron, R. Bonnardel, et tant d’autres ont réalisés des épreuves (tests) construites, étalonnées, évaluées en conformité totale avec les principes les plus rigoureux et scientifiquement corrects.

Les photographies de chaque test furent choisies en prenant en compte les modifications technologiques survenues au cours de l’utilisation de chacun d’eux. Les descriptifs donnent une idée des progrès techniques qui furent à l’origine de nouvelles validations.

Loin des visions fantasmagoriques, la chronologie historique de certains d’entre eux ou simplement l’histoire de certains autres font revivre l’épopée dont l’humanité devra se réappropriée pour pouvoir construire l’avenir.

LES AUTEURS

Denise Simonnet-Guyot (1914-2016), est née à Boulogne-Billancourt. En 1940, elle entre dans la résistance (réseau ALI-TIR).En 1945, elle est diplômée de l’INETOP. Immergée dès le plus jeune âge par son père G. Guyot et J.M. Lahy dans la psychotechnique qui deviendra par la suite la psychologie appliquée, puis la psychométrie, elle dirigea, une grande partie de sa vie l’Entreprise EAP. Psychologue de l’Orientation de formation et centenaire, elle a contribué à la réalisation de cet ouvrage.

Robert Simonnet, est né en 1932 à Paris XV. Ingénieur de l’école d’aéronautique ESTACA en 1952, il obtient son brevet de météorologue de l’armée de l’air en 1953 et psychologue du travail de formation, ayant secondé pendant de nombreuses années Denise Guyot a, comme elle, côtoyé tous les psychologues célèbres de cette époque. Il avait engrangé une somme d’informations sur la psychométrie très importante qu’il se devait de faire passer à la postérité. On trouvera dans cet ouvrage les informations qui seront susceptibles d’aider à leur compréhension.

TABLE DES MATIÈRES

Chapitre 1 – Psychologie appliquée aux activités humaines Chapitre 8 – Tests concernant les domaines du développement psychologique – K –

Ce chapitre rassemble des tests utilisés pour l’examen des enfants liés à l’évaluation des différents développements psychologiques.

Chapitre 2 – Les techniques psychologiques de la prévention des accidents Chapitre 9 – Tests du domaine de la personnalité (affectivité) – C –

Les tests de ce domaine sont répertoriés en deux catégories qui correspondent à leur utilisation.

Chapitre 3 – Historique des tests du domaine des réactions psychomotrices – D –

Les tests de ce domaine évaluent, pour certains, les performances liées à la rapidité de la réponse et, pour les autres, l’attention à partir de l’exactitude de la réponse.

Chapitre 10 – Tests du domaine cognitif (instruments) – A –

Ce domaine rassemble des épreuves d’intelligence concrète ou pratique.

Chapitre 4 – Historique des tests du domaine psychomoteurs – E-

Les tests de ce domaine évaluent des performances liées à la dissociation des mouvements des mains et des bras, mais aussi la précision manuelle d’une façon générale

Chapitre 11 – Tests du domaine conatif – B –

Les tests de ce domaine évaluent des intérêts et des motivations scolaires et professionnel.

Chapitre 5 – Historique des tests du domaine de la motricité – F –

Les tests de ce domaine sont des épreuves sensori-motrices où l’aspect cognitif intervient très peu.

Chapitre 12 – Bilans Psycho-Informatiques

La conception de la méthode « psycho-informatique » est décrite dans ce chapitre .

 

Chapitre 6 – Tests spécifiques à divers domaines psychologiques –G –

Chaque test dans ce domaine correspond à des recherches spécifiques réalisées par les auteurs.

Chapitre 13 – On a inauguré un laboratoire de psychotechnique

Un exemple concret de l’utilisation des tests.

Chapitre 7 – Historique des tests : domaine de la psychophysiologie – H-

Ce domaine rassemble des appareils physiologiques, psychophysiologiques, et anthropométriques.

 Chapitre 14 – Le passé, le présent et l’avenir de la psychotechnique

 

site internet : http://editions harmattan.fr

Le document de présentation en PDF : Harmattan

BONNARDEL Raymond

Raymond Bonnardel

 par Robert Simonnet

Le professeur Raymond Bonnardel (1901-1988) est né en 1901 à Limay (Seine et Oise), et décédé à Blois en 1998.

A. Grades universitaires

Licence ès sciences (1929)

Diplôme de Psychologie Générale et de Psychologie Appliquée de l’Institut de psychologie (1933)

Docteur ès Sciences (1934)

Docteur en médecine (1936)

Expert psychotechnicien de l’Université de Paris (1942)

Photo : Raymond Bonnardel – congrès de l’AIPA de Paris (1953)

 B. Fonctions universitaires

Préparateur-adjoint au laboratoire de physiologie générale de la faculté des sciences de Paris (1929-1930)

Préparateur au laboratoire d’Organisation Physiologique du Travail de l’école des hautes études (1931)

Chef des travaux à la chaire de Physiologie du Travail, Hygiène industrielle et Orientation professionnelle du Conservatoire national des Arts et Métiers (1932-1938)

Professeur suppléant à la même chaire (1937-1938)

Directeur du laboratoire de Psychologie Appliquée à l’école des hautes études (1939)

Chargé de mission à la Direction du Centre National de la Recherche Scientifique (1939-1940)

Professeur à l’Institut de Psychologie de l’Université de Paris (1943)

C. Enseignement à l’étranger

Il fît des conférences à l’Université de Liège (1947) et professeur d’échange à l’Université de Louvain (1948).

D. Mission à l’étranger

Il a procédé à deux missions de recherche : une à la station scientifique internationale de Jung-fraujoch, et l’autre sur les indiens du Mexique.

E. Distinctions

Lauréat de la faculté de Médecine de Paris (médaille d’argent 1936)

Lauréat de l’Académie de Médecine (prix Vernois 1937)

Récompensé par l’Académie des Sciences morales et politiques (fondation Dagnan Bouveret 1944).

F. Sociétés savantes

En 1951, il est Vice-président de la Société Française de Psychologie et Secrétaire général de l’Association Internationale de Psychotechnique. Puis, en 1952, il est membre fondateur de l’Association de Psychologie Scientifique de Langue Française.

G. Commissions

Membre de la classe I (Expression de la pensée) de l’Exposition Internationale de Paris de 1937

Secrétaire de la Section de Biologie du Palais de la Découverte (1936-1938)

Membre de la Commission d’Enquête dans les colonies, pays de protectorat et sous- mandat (1937)

Photo : R. Bonnardel avec H. Piéron

H. Travaux de Recherche Appliquée

Il a créé des services de recherche et d’applications de psychologie industrielle aux usines Peugeot. (Voir par exemple : Cohen Yves. L’invention des techniciens sociaux [Du commandement social après juin 1936 chez Peugeot]. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 114, septembre 1996. Les nouvelles formes de domination dans le travail (1) pp. 30-43).

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 

Raymond BONNARDEL

Secrétaire Général de l’Association Internationale

de Psychologie Appliquée

AIPA

1951 – 1964

 par C.B. Frisby 

(Extraits du Bulletin de l’Association Internationale de Psychologie Appliquée (AIPA), 1964, vol.13, n°2)

Pour apprécier la valeur inestimable des services rendus par le professeur BONNARDEL à l’AIPA, un résumé de l’histoire de cette Association est nécessaire…

…Cette Association, qui avait pour nom « Association Internationale de Psychotechnique »(AIP) fut instituée officiellement à Paris en 1927…

…Edouard CLAPAREDE fut nommé Président-fondateur et J.M. LAHY Secrétaire Général. Les congrès qui suivirent eurent lieu à Utrecht en 1928, à Barcelone en 1930, à Moscou en 1931, et à Prague en 1934…

…A Göteborg, pendant le 10e congrès de l’Association International de Psychotechnique, le professeur BONNARDEL fut élu Secrétaire Général en remplacement de Mme BAUMGARTEN-TRAMER démissionnaire. Il allait avoir à faire face aux nombreux problèmes qui se présentèrent et qu’il résolut rapidement. L’Association International de Psychotechnique manquait d’argent, mais elle n’avait pas de dettes. Les archives de LAHY avaient été perdues pendant la guerre. Les psychologues tant Anglais qu’Américains n’aimaient pas le mot « psychotechnique », qui, traduit littéralement en anglais signifie un niveau d’activité bien inférieur à celui de psychologues professionnels. Il devenait donc urgent de définir les qualifications demandées pour devenir membre de l’Association International de Psychotechnique, qui était à cette époque la seule organisation internationale de psychologues. Il y avait un danger réel que les développements de la psychologie puissent attirer des personnes qui, tout en cherchant une qualification professionnelle, n’avaient qu’une formation minime en psychologie…

…Tout en s’imposant cette tâche onéreuse, le professeur BONNARDEL y ajouta encore un fardeau, c’est-à-dire l’organisation du 11e congrès à Paris en 1953…

…Le professeur BONNARDEL ne se vante jamais de sa propre contribution à la psychologie. Il est bien possible que la plupart des membres de l’AIPA n’aient jamais apprécié l’importance de ses contributions et leur rapport avec les fonctions de Secrétaire Général. Sa formation de base était très étendue. Il a étudié simultanément la biologie et la médecine. Il a gagné son doctorat ès sciences en 1934 et son doctorat en médecine en 1936.

En 1937-1938, il a remplacé le professeur LAUGIER dans la chaire de Physiologie du travail, d’Orientation et de Sélection professionnelles au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).

Ayant des doutes sur la valeur scientifique des applications faites en physiologie et en psychologie du travail, il accepta avec empressement l’invitation de la Maison Peugeot, fabricant de voitures, de monter un service psychotechnique dans les usines de Sochaux.

Pendant vingt années, il a dirigé le service, et il a édité une série de rapports sur les questions de psychométrie et de sélection professionnelle, reconnus remarquables dans la littérature sur ce sujet. En effet, il a saisi l’occasion présentée par un groupe d’usines avec presque 50 000 employés et une grande variété de postes de travail, pour organiser un programme d’études scientifiques rigoureusement contrôlées.

En outre, il s’occupa d’enseignement : depuis 1939 il fut directeur du laboratoire de Psychologie Appliquée de l’Ecole des Hautes Etudes, et depuis 1943 il fut professeur à l’Institut de Psychologie de l’Université de Paris, En sus, depuis 1946, il fut directeur de la revue Le Travail Humain…

**********************************************************

Voir aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Bonnardel

archives des EAP

                           Les Archives des Etablissements d’Applications Psychotechniques

Le 17 novembre 2016, les archives des EAP ont pris le chemin des Archives nationales du monde du travail à Roubaix. Ainsi se termine une histoire qui commence avec la création de cette entreprise en 1927 par J.-M. Lahy et G. Guyot, le père de Denise Guyot que nous avons eu la peine de perdre en ce début d’année. Mais, à cette origine évidente s’en greffe une autre,  celle des étapes et des formes de la construction de l’histoire de cette entreprise comme objet historique.

En 2002, dans le cadre des activités du Groupe de Recherches sur l’Evolution de l’Orientation, et plus précisément, lors de l’assemblée générale de l’association le 15 janvier j’ai demandé à Denise et son mari Robert Simonnet de voir comment faire une histoire des EAP. Cela donnera lieu à un exposé de Denise Guyot et Robert Simonnet le 7 juin 2004 intitulé : Histoire des Etablissements d’Applications Psychotechniques (1927-1960). Le psychologue et l’ingénieur ou l’histoire de la production et de l’utilisation des tests en France au début du vingtième siècle.

En juillet 2008, autre étape, D.Guyot et R.Simonnet publient Un siècle de psychométrie et de psychologie. Etablissement d’applications psychotechniques, aux Editions L’Harmattan. Dans ce livre, en préambule ils font état de ma demande et des difficultés d’une tâche qu’ils pouvaient seuls remplir.

Depuis le décès de Denise, une dernière étape était à parcourir et c’est Robert Simonnet qui a contacté les ANMT de Roubaix et répertorié et classé les archives dans un travail d’ampleur et de mémoire indispensable. Voir la photo jointe.

Les historiens de la psychologie auront donc dans quelque temps les moyens de consulter ces documents et de mieux comprendre notre époque.
Merci aux différents acteurs de cette aventure.

 Paris, le 20 novembre 2016                                                                     

Article rédigé par Pierre Roche GREO

au départ vers Roubaix
au départ vers Roubaix