Dextérité de MOEDE

Le test de ‘dextérité’  de MOEDE

Auteur : W. Moede

Producteur : Ets d’Applications Psychotechniques (EAP)

Moede

Création et diffusion : 1930 – 2000 — Sigle : OZ – tu (Y)

Domaine psychologique évalué : motricité

Bibliographie

Binop  : 1935 – Un dextérimètre à translation de rondelles enfilées – H. Piéron

Psychotechnishe : 1930 – Epreuves pour l’industrie textile – Lewin et Rupp

Psychotechnishe  : 1931 – La vitesse et la qualité du travail – Lewin et Rupp

L’Harmattan : 2008 – Un siècle de psychologie et de psychotechnique (page 44)-R. Simonnet, D.Guyot

 

Descriptif

Ce test crée par W. Moede en 1929, appelé par lui « enfileur de rondelles » fut utilisé par Rupp et Lewin sous le nom de « labyrinthe en fil de fer ». Par la suite plus connu sous le nom de « souricière » il fut l’objet de plusieurs études dans le cadre d’une mesure de l’habileté des doigts et de la main.

Il se compose d’un fil métallique de 4mm de diamètre, mesurant 2 mètres de longueur, tortillé irrégulièrement et disposant de 29 coudes, dont les angles sont plus où moins ouverts.

Enfilées sur une partie rectiligne et verticale, 55 rondelles en métal de 24mm de diamètre de 1,5mm d’épaisseur, ont été percées d’un trou de 5 mm. Elles sont disposées en 5 groupes, comprenant chacun 10 rondelles blanches séparées par 1 rondelle noire.

La passation de ce test consiste à déplacer, d’un bout à l’autre du fil tortillé, le plus rapidement possible, toutes les rondelles en suivant les méandres, puis de les ramener à leur point de départ.

Cette épreuve, simple à appliquer, mais d’une passation un peu longue donne des résultats intéressants quant à la dextérité avec laquelle travaille le candidat, mais aussi son obstination à vouloir réussir jusqu’à la fin une épreuve assez longue, comportement non négligeable dans les tâches de routine.

En Orientation Scolaire et Professionnelle, des étalonnages furent réalisés sur des garçons et des filles de 11 à 13 ans, alors que pour les adultes les étalonnages portent sur des populations hommes et femmes tout venant.

Fiche rédigée par Robert SIMONNET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *